Les écrivains publics ont désormais leur diplôme

Depuis 2001, les écrivains publics ont désormais leur diplôme, avec la licence professionnelle de la Sorbonne Nouvelle.

L’Express annonce la créa­tion de la licence pro­fes­sion­nelle d’écrivain public à la Sorbonne Nouvelle en sep­tembre 2001 ; elle figure alors sous l’intitulé « licence pro­fes­sion­nelle d’écrivain public – Assistant en démarches admi­nis­tra­tives et en écri­tures pri­vées ». Elle gar­de­ra cette appel­la­tion jusqu’en 2009–2010 pour deve­nir « licence pro­fes­sion­nelle Conseil en écri­ture pro­fes­sion­nelle & pri­vée – Écrivain public ». Inscrite au Répertoire National des Certifications Professionnelles, elle est le seul diplôme natio­nal se rap­por­tant au métier d’écrivain public. Elle est aujourd’hui déli­vrée par l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 dans le cadre de l’Unité de Formation et de Recherche Arts & Médias et du dépar­te­ment de Médiation cultu­relle.

En 2001, les ensei­gne­ments sont par­ta­gés entre la Sorbonne Nouvelle – Paris 3 et le lycée pari­sien Maurice-​Ravel.

Extraits de l’article :

« Les scribes égyp­tiens enfin res­sus­ci­tés : quatre mille ans après, écri­vain public rede­vient un vrai métier, grâce au génie d’un uni­ver­si­taire, Henri Béhar. L’ancien pré­sident de Paris III Sorbonne-​Nouvelle vient de créer, avec le lycée pari­sien Maurice Ravel, la pre­mière « licence pro­fes­sion­nelle d’écrivains publics, assis­tants en démarches admi­nis­tra­tives et en écri­tures pri­vées ». »

« Profession vieillotte ? Loin s’en faut. L’écrivain public sait rédi­ger un CV et une lettre de moti­va­tion, rem­plir un dos­sier admi­nis­tra­tif ou écrire une lettre d’amour. (…) Sa clien­tèle ne se limite donc pas aux illet­trés. En France, ils sont 350 offi­ciel­le­ment décla­rés. On les trouve dans les mai­ries, les postes ou les asso­cia­tions – par­fois en cabi­net libé­ral. »

Et encore : « Mais, à 120 francs la demi-​heure, mieux vaut tom­ber sur un homme de métier. D’où l’importance d’un diplôme pour évi­ter les arnaques. »

Relisez ou télé­char­gez Les scribes à la fac. Les écri­vains publics ont désor­mais leur diplôme, article de Sandrine Chauvin paru dans L’Express du 27 sep­tembre 2001.

Vous en sau­rez plus sur la licence pro­fes­sion­nelle « Conseil en écri­ture pro­fes­sion­nelle & pri­vée – Écrivain public », les objec­tifs visés, les condi­tions d’admission, la struc­ture et l’organisation des ensei­gne­ments, les stages, le mémoire, et vous pour­rez lire des témoi­gnages d’écrivains publics qui ont sui­vi la for­ma­tion dans la caté­go­rie de la licence pro­fes­sion­nelle d’écrivain public.

Relisez éga­le­ment sur Plume & Buvard :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.