Journée nationale de l’ écrivain public AEPF, 4 avril 2014, Paris

De la plume au cla­vier, du par­ti­cu­lier à l’entreprise :
L’ écri­vain public, entre tra­di­tion et moder­nité

Journée natio­nale 2014 de l’ écri­vain public
orga­ni­sée par l’Académie des écri­vains publics de France – AEPF
en par­te­na­riat avec la Mairie de Paris
ani­mée par Thierry Watelet, jour­na­liste à France Télévisions

4 avril 2014 – 9 heu­res 30 à 17 heu­res
Palais du Luxembourg – salle Gaston Monnerville
26 rue de Vaugirard – 75006 Paris

JNEP-2014

Plume & Buvard ne peut qu’approuver et encou­ra­ger cette ini­tia­tive : le pro­gramme, éta­bli autour de qua­tre débats, cor­res­pond tout à fait aux dif­fé­rents ques­tion­ne­ments et aspects du métier d’ écri­vain public tel qu’il est exercé aujourd’hui – sans oublier son rôle dans l’entreprise, où on l’attend moins.

débat 1.– L’illettrisme, très pré­sent mais méconnu, auquel les écri­vains publics sont régu­liè­re­ment confron­tés ;
débat 2.– Les nou­vel­les tech­no­lo­gies, à la fois outil de tra­vail quo­ti­dien et source de pres­ta­tions ;
débat 3.– La bio­gra­phie, avec la par­ti­ci­pa­tion de Philippe Lejeune, pré­si­dent de l’association pour l’autobiographie ;
débat 4.– L’entreprise, où l’écrivain public sup­plée l’entrepreneur, mais se fait aussi coach en écri­ture pour ana­ly­ser la qua­lité des écrits exis­tants.


« L’enjeu d’une telle ren­con­tre est impor­tant pour notre pro­fes­sion. Les débats pro­met­tent d’être pas­sion­nants. Pour avan­cer, nous avons besoin de confron­ter nos pra­ti­ques aux réa­li­tés actuel­les, de les met­tre en pers­pec­tive, voire de nous faire « bous­cu­ler » par des regards exté­rieurs. C’est là tout l’intérêt d’inviter à cette JNEP des hom­mes et des fem­mes, cher­cheurs, pro­fes­sion­nels qui nous aide­ront à réflé­chir, à nous décen­trer. » annonce l’AEPF.

En pré­lude à cette jour­née de l’ écri­vain public, dans le cadre d’un par­te­na­riat avec la Mairie de Paris, l’AEPF inter­vien­dra le mer­credi 2 avril dans trois biblio­thè­ques pari­sien­nes. Pour en savoir plus, lire sur le site des « bons plans » de la ville de Paris : Que faire à Paris ?
Pour en savoir plus, lire ou télé­char­ger le pro­gramme offi­ciel et le bul­le­tin d’inscription sur le site de l’AEPF.

Participation aux frais de res­tau­ra­tion et d’organisation : 60 €
La date limite d’inscription est fixée au 21 mars.

Plume & Buvard

Administrateur et webmestre principal du site

Vous aimerez aussi...