Des formations pour devenir écrivain public – conseil en écriture

Formation licence écrivain public

Plume et Buvard vous présente ci-​dessous des formations pour devenir écrivain public ou pratiquer d’autres métiers d’écriture.

De l’utilité à se for­mer pour deve­nir écri­vain public

Aucun diplôme n’est requis pour exer­cer le métier d’écrivain public qui n’est pas régle­men­té.

À Plume et Buvard, nous encou­ra­geons cepen­dant les pos­tu­lants à se for­mer. Nous les enga­geons à bien regar­der le conte­nu des ensei­gne­ments des diverses for­ma­tions, en fonc­tion de ce qu’ils recherchent, de la façon dont ils envi­sagent d’exercer le métier, dans le sec­teur social, en cabi­net pri­vé, dans l’accompagnement admi­nis­tra­tif, le récit de vie, l’atelier d’écriture…

Au-​delà des ensei­gne­ments, une for­ma­tion per­met de réflé­chir sur le métier, de faire le point sur son pro­jet, de se consti­tuer un réseau à tra­vers ses com­pa­gnons d’études. Il nous paraît par­ti­cu­liè­re­ment impor­tant de bien connaître ses limites quand, par exemple, on se lance dans une rela­tion d’aide avec un public en demande.

Par ailleurs, à Plume et Buvard, nous défen­dons l’idée que la pro­fes­sion­na­li­sa­tion du métier d’ écri­vain public passe aus­si par la recon­nais­sance d’un diplôme natio­nal.

À la lec­ture de la fiche diplôme de la licence pro­fes­sion­nelle Conseil en écri­ture pro­fes­sion­nelle & pri­vée – Écrivain public de la Sorbonne Nouvelle Paris 3, on constate que tous les ensei­gne­ments ne sont pas cen­trés sur l’écriture. L’avantage est qu’on peut se pré­va­loir de cette for­ma­tion géné­ra­liste pour un exer­cice du métier poly­va­lent et pro­téi­forme, adap­té à des contextes très divers. Le nombre des heures de stage pra­tique (420 heures) per­met à l’étudiant de se rendre compte, sur le ter­rain, de la réa­li­té du métier. Cette licence forme des pro­fes­sion­nels plu­ri­va­lents. Cela est encore accen­tué par le pro­fil et l’expérience anté­rieure de la per­sonne qui l’exerce.

Voici quelques for­ma­tions pour deve­nir écri­vain public :

Licence pro­fes­sion­nelle Conseil en écri­ture pro­fes­sion­nelle et pri­vée – Écrivain public de l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3.

La for­ma­tion est acces­sible aux titu­laires d’un bac+2. Elle pro­pose 394 heures de cours, 420 heures de stage pra­tique, 130 heures de pro­jet tuteu­ré et demande la rédac­tion d’un mémoire de fin de for­ma­tion.

Diplôme natio­nal sous tutelle du Ministère de l’Éducation natio­nale.

À noter : on peut obte­nir le diplôme par le biais de la VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) en jus­ti­fiant de trois années d’activité à temps plein comme écri­vain public.

(Si vous êtes dans ce cas, Plume & Buvard peut vous infor­mer sur les démarches pour obte­nir le diplôme par ce biais ; nous pen­sons en effet que la pro­fes­sion­na­li­sa­tion du métier passe aus­si à terme par sa recon­nais­sance par un diplôme natio­nal.)

Diplôme d’Université d’Écrivain public et d’Auteur conseil

Ce DU est assu­ré à l’Université du Sud Toulon et du Var, dans le cadre de la for­ma­tion conti­nue.

La for­ma­tion est acces­sible aux titu­laires du bac. Elle pro­pose 320 heures de cours, 140 heures de stage (un mois) et un pro­jet tuteu­ré.

Pour en savoir plus, vous pou­vez contac­ter EPACA-​Sud, asso­cia­tion créée par onze écri­vains publics – auteurs conseils for­més à l’Université du Sud Toulon Var.

Diplôme d’Université Histoires de Vie en for­ma­tion

Ce DU est assu­ré à l’Université de Nantes, dans le cadre de la for­ma­tion conti­nue.

La for­ma­tion est acces­sible au niveau Bac+2. En réponse à la pra­tique par­fois « sau­vage » de ce volet du métier, en plein déve­lop­pe­ment, la for­ma­tion entend abor­der la démarche bio­gra­phique de manière éthique et pro­fes­sion­nelle. Elle pro­pose 230 heures de cours sur deux ans.

→Le CNFDI (Centre natio­nal pri­vé de for­ma­tion à dis­tance) pro­pose une for­ma­tion d’écrivain public, qui dure de 6 à 12 mois, for­ma­tion sous contrôle péda­go­gique de l’État .

→Le CNED (Centre natio­nal d’enseignement à dis­tance), qui « assure pour le compte de l’Etat, le ser­vice public de l’enseignement à dis­tance » (extrait du décret 2009-​238 du 27 février 2009) pro­pose une for­ma­tion d’écrivain public inti­tu­lée « La com­mu­ni­ca­tion inter­per­son­nelle /​Ecrivain public ». Elle pro­pose une for­ma­tion en 7 modules dis­tincts à décou­vrir ici.

Pour ceux qui cherchent une for­ma­tion de rédac­teur :

Master pro­fes­sion­nel Arts, lettres et langues, Métiers de la culture, Rédaction et édi­tion de l’écrit (REDE) de l’Université Paris Ouest, Nanterre La Défense

Diplôme natio­nal sous tutelle du Ministère de l’Éducation natio­nale.

Niveau de recru­te­ment : Bac+4 ; cours sur 2 semestres, stage obli­ga­toire de 2 à 4 mois le 2ème semestre, for­ma­tion acces­sible en contrat de pro­fes­sion­na­li­sa­tion

Ce mas­ter se veut une exi­geante for­ma­tion lit­té­raire. Son objec­tif est de for­mer des rédac­teurs de haut niveau grâce à la pra­tique de dif­fé­rents types de rédac­tion et d’exercices de style et d’argumentation. Les diplô­més ont une double com­pé­tence, rédac­tion­nelle et édi­to­riale, pour les métiers de la rédac­tion, de l’édition et de la cri­tique lit­té­raire ; ils maî­trisent l’écrit de sa pro­duc­tion à sa dif­fu­sion.

Master 2 Spécialité : Rédacteur et concep­teur de conte­nu mul­ti­mé­dia de l’Université de Nantes

Diplôme natio­nal sous tutelle du Ministère de l’Éducation natio­nale.

Pour ceux qui veulent se spé­cia­li­ser dans l’écriture mul­ti­mé­dia, avoir une connais­sance appro­fon­die des sup­ports et des outils numé­riques, une maî­trise des stra­té­gies séman­tiques et des condi­tions de lisi­bi­li­té, tant ico­niques que tex­tuelles, que sup­posent les nou­veaux médias.

D. U. Écriture créa­tive et métiers de la rédac­tion

Ce DU est assu­ré à l’Université de Cergy-​Pontoise, dans le cadre de la for­ma­tion conti­nue.

Pour déve­lop­per des com­pé­tences créa­tives et rédac­tion­nelles fon­dées sur la pra­tique et la créa­tion, indi­vi­duelle ou col­lec­tive, et sur une culture lin­guis­tique, lit­té­raire et artis­tique.

Avertissement

Des lec­teurs inter­nautes nous inter­rogent par­fois sur la « valeur » des ensei­gne­ments de cer­taines for­ma­tions.

Indépendamment du fait que nous n’avons aucune connais­sance directe des ensei­gne­ments déli­vrés dans les autres for­ma­tions que la licence pro­fes­sion­nelle, il n’est pas non plus de notre rôle d’émettre quelque juge­ment que ce soit, ni de dire si l’une est « meilleure » qu’une autre. Nous inci­tons les écri­vains publics en recherche de for­ma­tion à lire atten­ti­ve­ment les pro­grammes, en fonc­tion de leur pro­jet pro­fes­sion­nel, de ce qu’ils attendent d’une for­ma­tion, et de contac­ter direc­te­ment les res­pon­sables péda­go­giques de ces for­ma­tions pour être mis en rap­port avec des anciens élèves. Parfois la visite de forums peut aus­si être utile.

La licence pro­fes­sion­nelle de la Sorbonne Nouvelle Paris 3, ins­crite au Répertoire National des Certifications Professionnelles, est le seul diplôme natio­nal se rap­por­tant au métier d’ écri­vain public.

27 thoughts on “Des formations pour devenir écrivain public – conseil en écriture”

  1. Bonjour,

    Je suis actuel­le­ment sala­riée dans une entre­prise et sou­hai­te­rais béné­fi­cier d’une for­ma­tion d’écrivain public dans le cadre d’une for­ma­tion pro­fes­sion­nelle (via le DIF par exemple).
    Auriez-​vous des infor­ma­tions à ce sujet ?
    En vous remer­ciant par avance,
    Sabine Wong

  2. Bonjour,
    Je suis Intervenante et média­trice sociale depuis 1996 dans le Loir et Cher à Blois, dans le milieu asso­cia­tif, j’ai acquis des com­pé­tences d’écrivain publique, mais je sou­hai­te­rais les faire recon­naître.
    Pourriez-​vous me don­ner des ren­sei­gne­ments sur la VAE « écri­vain public ».
    Merci à l’avance.
    Corinne B.

  3. Bonjour,
    Je suis bur­ki­na­bé, ensei­gnante de fran­çais (titu­laire d’un DEA de lettres obte­nu à l’Université de Ouagadougou). J’ai mené une expé­rience d’auto-édition qui a abou­ti à l’édition d’un livre-​cassette de conte pour la jeu­nesse ayant pour titre « Escargoto ».
    Je désire me for­mer de façon for­melle en écriture- rédac­tion et édi­tion. Je suis donc très inté­res­sée par le Master pro­fes­sion­nel Arts, lettres et langues, Métiers de la culture, Rédaction et édi­tion de l’écrit de l’Université Paris OUEST Nanterre. Je vou­drais savoir s’il me serait encore pos­sible de béné­fi­cier d’une d’inscription pour la ren­trée 2014–2015 ?
    Recevez mes res­pec­tueuses salu­ta­tions.
    (Données per­son­nelles suprim­mées, NDLR)

  4. Bonjour,
    Je suis débu­tante, donc sans notion des tech­niques d’écritures pour me lan­cer dans l’écris d’un roman, cepen­dant j’aime beau­coup écrire et sou­hai­te­rai réa­li­ser ce pro­jet . En cher­chant sur le net je suis tom­bé sur le site de l’écrivain Jocelyne BARBAS « l’esprit du livre » qui pro­pose une for­ma­tion (écri­vain public) de 11 mois sur plu­sieurs niveau 1_​2_​3 au choix, pour acqué­rir les bases. Je sou­hai­te­rai avoir votre avis sur cette for­ma­tion, qu’en pensez-​vous ? est-​il per­ti­nent de la faire ou bien cela ne vaut pas la peine de dépen­ser de l’argent ? Avez-​vous enten­du par­ler de cette écri­vain ? D’avance mer­ci pour votre réponse.

  5. Bonjour,
    Je sou­haite suivre une for­ma­tion par cor­res­pon­dance sérieuse et géné­ra­liste, comme il est pré­ci­sé dans l’article ci-​dessus, pour deve­nir écri­vain public avec la pos­si­bi­li­té d’obtenir un diplôme d’Etat à la fin du cur­sus.
    Je recherche des cours par cor­res­pon­dance car je suis en retraite anti­ci­pée pour inva­li­di­té et me rendre à des cours serait trop com­pli­qué pour moi.
    Je ne m’inquiète pas pour l’organisation des pres­ta­tions que j’aurai à effec­tuer une fois le diplôme obte­nu.
    J’espère avoir le plai­sir de vous lire très pro­chai­ne­ment et vous remer­cie de votre réponse.
    Bien cor­dia­le­ment. Brigitte Hervois

  6. Bonjour,
    Je tra­vaille dans un centre social et depuis 8 ans j’ai mis en place du sou­tien admi­nis­tra­tif sur ma com­mune. Les demandes sont de plus en plus impor­tantes dans tous les domaines et je sou­haite pas­ser par une for­ma­tion pour pou­voir com­plé­ter mes connais­sances per­son­nelles et faire recon­naître ce métier. Depuis peu on parle d’écrivain public à voca­tion social , ce qui me cor­res­pond par­fai­te­ment. Quelle est la meilleure for­ma­tion a suivre actuel­le­ment pour m’orienter dans ce sens.
    Merci
    Mme Barland

  7. Bonjour,

    J’ai sui­vi une for­ma­tion de lec­teur cor­rec­teur au CEC Paris 5ème et ma for­ma­tion ini­tiale est un BTS de secré­ta­riat de direc­tion.
    Je sou­hai­te­rais faire une licence pro­fes­sion­nelle dans ce domaine mais par cor­res­pon­dance.
    Pourriez-​vous me dire si cela existe ou s’il faut abso­lu­ment que cet ensei­gne­ment soit sui­vi en pré­sen­tiel.

    Vous en remer­ciant par avance.

    Meilleures salu­ta­tions.

    Christine Lanteri

  8. Bonjour,
    J’ai une licence de Lettres et j’ai exer­cé en tant qu’ ensei­gnante titu­laire de français-​histoire pen­dant 20 ans (Obtention du PLP2 après concours et for­ma­tion en IUFM) dans un lycée pro­fes­sion­nel public.
    De plus j’ai écrit une pièce de théâtre qui a été publiée. J’aimerais donc savoir si je ne pour­rais pas béné­fi­cier d’une équi­va­lence afin d’exercer en auto-​entreprise le métier d’écrivain public.
    Merci d’avance pour votre réponse. Cordialement.
    M.Chabane

  9. Je suis inté­res­sée par : conseil en écri­ture pro­fe­sion­nelle et pri­vée. Ecrivain public de l’université Sorbonne Nouvelle Paris 3. Comment fais-​t-​on pour s’inscrire ? Les coor­don­nées de l’université ?

  10. Bonjour,

    Je recherche une per­sonne et/​ou écri­vain pour écrire l’histoire de vie de ma mère.
    Elle rêve depuis des années la racon­ter et pour­quoi pas la publier, en héri­tage.…
    Un cadeau que je sou­haite lui faire pour ses 70 ans , le 31 Aout 2014.
    Pouvez-​vous m’aider ou m’orienter.

    En vous remer­ciant par avance.

    S.CHENTOUF

  11. Bonjour,

    Dans le cadre du Dif et du Prec je cherche une for­ma­tion qui est d’ors et déjà prise en charge par employeur. Je
    suis déjà écri­vain je sou­haite pro­gres­ser. Il vous que vous soyez agréer, ins­tal­ler en France et que vous ensei­gner
    en France. Le devis doit être com­plet ( for­ma­tion incluant accom­pa­gne­ment sur un an par exemple) et être dans
    des
    condi­tions pré­cises ( 10500 euros maxi­mum et 160 heures).

    Je vous invite à me décou­vrir
    http://​www​.kies​gen​-de​-rich​ter​.fr

  12. Bonjour,

    J’ai pour pro­jet de m’établir comme écri­vain public. Actuellement en acti­vi­té, je sou­hai­te­rais suivre une for­ma­tion à dis­tance et obte­nir un diplôme d’état pour com­plé­ter mes com­pé­tences et faire valoir une recon­nais­sance du métier.

    J’ai pris connais­sance des for­ma­tions pro­po­sées par le CNFDI et par le CNED. La pre­mière me paraît plus com­plète que la seconde, mais n’ayant jamais enten­du par­ler de cet orga­nisme, j’aurais aimé savoir si les pres­ta­tions dis­pen­sées sont sérieuses et adap­tées. Savez-​vous si cet orga­nisme est recon­nu par le DIF ? La for­ma­tion pro­po­sée par le CNED me semble plus « légère », mais elle pré­sente l’avantage d’être aus­si moins coû­teuse. Sauriez-​vous me dire si elle per­met d’envisager tous les aspects du métier ?

    Je suis titu­laire d’une maî­trise de Lettres modernes, d’un CAPES de Lettres Modernes et d’un CAPES de Professeur-​Documentaliste. J’ai 27 ans d’ancienneté dans l’Éducation natio­nale. J’ai par ailleurs sui­vi une for­ma­tion sur une année à l’animation d’atelier d’écriture avec l’Aleph, à Lyon. Est-​il pos­sible de faire vali­der ces diplômes et cette for­ma­tion pour obte­nir le diplôme par le biais de la VAE et par quelle struc­ture ?

    Par ailleurs, quelle forme d’entreprise pré­fé­rer pour l’exercice de ce métier ? Auto-​entrepreneur ? Travailleur indé­pen­dant ? Autre ?

    Je vous remer­cie pour vos conseils.

    Bien cor­dia­le­ment,

    Nathalie Mathieu

  13. Bonjour,

    Je suis actuel­le­ment cadre en entre­prise (de for­ma­tion ini­tiale BAC + 5) avec une très grande envie de voir ailleurs et de chan­ger de poste …

    Je suis très inté­res­sée par l’écrit et, aime­rais me lan­cer dans une reprise d’études « Devenir écri­vain public ».

    Je sou­hai­te­rais savoir quelles sont les for­ma­tions pos­sibles : cours du soir ? j’ai un DIF qui est com­plet ? Cours par cor­res­pon­dance ?

    Merci par avance votre retour,
    Cordialement,

  14. chère Madame, cher Monsieur,
    Je suis titu­laire des diplômes sui­vants :
    – BAC LETTRES CLASSIQUES – MENTION BIEN
    – LICENCE EN ADMINISTRATION PUBLIQUE – MENTION BIEN -
    – MAITRISE EN DROIT JUDICIAIRE PRIVE
    – EXAMEN PROFESSIONNEL D’HUISSIER DE JUSTICE

    Expériences pro­fes­sion­nelles :

    - 15 ans de prime clé­ri­ca­ture en Etude d’Huissier
    – 3 ans en tant que col­la­bo­ra­teur en cabi­net d’Avocat
    – 9 ans en tant que res­pon­sable conten­tieux dans un Grand groupe immo­bi­lier du Sud de la France.

    Quelles démarches dois je effec­tuer pour deve­nir écri­vain public compte tenu de mes diplômes ? Y a t’il des pas­se­relles ?

    Merci pour vos futurs ren­sei­gne­ments.

    Dans l’attente, rece­vez, chère Madame, Cher Monsieur, mes plus cor­diales salu­ta­tions.

    Christophe CAMPIN

  15. bon­jour,
    habi­tant l’île de la Réunion , je sou­haite deve­nir écri­vain public. Titulaire d’un bac + 2 (79−81), je pense m’orienter vers le sec­teur pri­vé : démarche à domi­cile, connais­sance de la langue Créole, confidentialité,empathie et approche com­mer­ciale. Pour cela j’ai besoin d’une for­ma­tion qui ne soit pas hors de prix. il y a bcp d’illettrés ds notre île. l’aspect réécri­ture d’un livre ne m’intéresse pas ; Je pré­fère tra­vailler avec une forte conno­ta­tion sociale.
    Merci de bien vou­loir me répondre et bonnes fêtes.

  16. Bonjour,
    Je viens d’adhérer à votre asso­cia­tion ren­con­trée sur la toile au cours de mes recherches de for­ma­tion.
    Je suis essayiste, pro­fes­seur de phi­lo­so­phie contrac­tuel, rédac­trice en chef d’une revue en ligne : http://​revues​.msh​pa​ris​nord​.org/​a​p​p​a​r​e​il/
    et aide les auteurs à la pré­pa­ra­tion de leur PAC notam­ment pour les édi­tions l’Harmattan (relec­ture, cor­rec­tion, mise en page etc.). J’envisage aujourd’hui de créer une asso­cia­tion (art et culture en milieu rural pour le dire vite) et dans ce cadre j’aimerais pou­voir pro­po­ser le ser­vice d’»écrivain public ».
    Concernant mes études, je suis titu­laire d’un DEA en phi­lo­so­phie et je suis assez d’accord avec vous sur l’importance d’un Diplôme d’Etat. Compte-​tenu de mes diverses acti­vi­tés je me deman­dais s’il ne serait pas pos­sible d’obtenir, au moins en par­tie, la licence pro­fes­sion­nelle par le biais d’une VAE.
    Pourriez-​vous me don­ner votre avis sur la fai­sa­bi­li­té d’une telle vali­da­tion ?
    Je suis bien sûr à votre entière dis­po­si­tion pour toute infor­ma­tion com­plé­men­taire.
    Bien cor­dia­le­ment,
    lmc

  17. Bonjour madame,

    Je suis pro­fes­seur de fran­çais mais ai démis­sion­né de l’éducation natio­nale depuis quelques années.Je suis diplo­mée de la sor­bonne et ai ensei­gné pen­dant près de 10 ans avant de me consa­crer à mon métier de mère de famille.Serait-il pos­sible pour moi qui aime beau­coup écrire de deve­nir écri­vain public?Merci ;
    Catherine de Floris

  18. Je sou­haite venir en aide à la rédac­tion de cour­rier per­son­nel où admi­nis­tra­tif.…
    Comment dois-​je m’y prendre pour suivre une for­ma­tion ?
    J’ai 54 ans, 35ans d’expérience en ges­tion, comp­ta…
    Merci de me ren­sei­gner !
    Cordialement
    Catherine Mouello

  19. Bonjour, je suis inté­res­sée par vôtre for­ma­tion d’écrivain public.
    Passionnée d’écriture depuis l’adolescence, j’écris des poèmes chaque jour depuis plu­sieurs années.
    Je sou­haite apprendre le métier d’écrivain afin de décou­vrir ce qu’est pour moi ce métier qui est pas­sion­nant.
    Si vous êtes inté­res­sé à mon pro­fil, n’hésitez pas à me contac­ter.
    J’ai 29 ans, j’ai les diplômes du BEP et CAP vente.
    Cordialement.
    Mademoiselle KIM

  20. Bonjour,
    je cherche une for­ma­tion d’écrivain/correcteur (que j’ai déjà exer­cé pour une petite mai­son d’édition mar­seillaise) diplô­mante qui puisse se faire à dis­tance. En effet, l’université de Toulon est assez loin de mar­seille et je tra­vaille… Il sem­ble­rait que cela n’existe pas, en tout cas je ne trouve rien qui pour­rait cor­res­pondre. Auriez-​vous d’autres « tuyaux » ? ;o)
    Merci d’avance et bonne jour­née
    Isabelle

  21. Madame, Monsieur,

    Bonjour,
    Je sou­hai­te­rais deve­nir Ecrivain Public. A cet effet, j’aurais vou­lu obte­nir de votre part les ren­sei­gne­ments y affé­rents pour être opé­ra­tion­nels dans les plus brefs délais.

    En sub­stance, je me pré­sente : Française d’origine mal­gache, je suis née le 24 avril 1952 à Tananarive – Madagascar.

    Je suis juriste de for­ma­tion [(En Droit à l’Université de Droit et à l’Institut d’Etudes Judiciaires à Madagascar), en sciences cri­mi­no­lo­giques et sciences cri­mi­nelles à l’Institut de Criminologie (ASSAS – Paris II), au DEA de Droit pénal et sciences pénales (Paris II) et au DEA : Droit des Affaires et Droit Economique (Paris I) ] ;

    Et de pro­fes­sion (Une dizaine d’année d’exercice dans la magis­tra­ture à Madagascar, et ce après avoir :

    1) été lau­réate au concours de la magis­tra­ture, clas­sée 8è sur 100 can­di­dats) ;

    2) par­ti­ci­pé à un sémi­naire à Addis Abeba (Ethiopie) et effec­tué des stages en France [Ecole Nationale de la Magistrature (ENM) à Paris : dans la fonc­tion de Juge des Enfants ; puis une Formation dans les Pratiques de la Conciliation et de la Médiation Judiciaire] et en Allemagne [Stage de recherche à l’Institut Max -Planck – Institute à Freibourg im Breisgau];

    3) tenu une Conférence à l’Institut Max -Planck – Institute à Heidelberg ;

    4) tra­vaillé dans une Association en charge de la Médiation sociale et juri­dique (Adulte -Relais);

    5) occu­pé la fonc­tion de Directrice et Gérante d’une Scop Arl dans la fonc­tion de Juriste conseil.

    Vous vou­drez bien trou­ver ci-​après mes coor­don­nées :
    Madame Andrée RATOVONONY
    (Données per­son­nelles sup­pri­mées, NDLR)

    Je vous serais recon­nais­sante de bien vou­loir me faire par­ve­nir votre réponse dans les délais qui vous semblent les meilleurs.

    Fait à Villeneuve Saint Georges, le 02 juillet 2012

    Andrée RATOVONONY

  22. Bonjour,

    Je sou­hai­te­rai pré­pa­rer une licence pro­fes­sion­nelle d’écrivain public dans le cadre de la VAE, je suis titu­laire d’un BTS et j’ai exer­cé cette pro­fes­sion durant 5 années.

    J’ai envoyé un mail à la Sorbonne, res­té aujourd’hui sans réponse.

    Dans l’attente de vous lire,

    Cordialement

    C. JOLY

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.